Cameroun

Contexte

Seulement 14 pour cent des femmes en âge de procréer et les filles au Cameroun utilisent une méthode contraceptive moderne. Le Plan national de développement sanitaire cite un accès limité à la contraception chez les jeunes et les adolescents comme cause de l'utilisation de contraceptifs modernes à faible et un taux élevé d'avortements non médicalisés. Les jeunes mères post-partum dans les milieux pauvres en ressources comme le Cameroun sont particulièrement mal desservies par les programmes de planification familiale. Leur demande de contraception est supprimée par leur pouvoir de prise de décision limitée, le jeune âge, et d'autres inégalités. En même temps, les services de planification familiale ont tendance à être orientés vers les femmes de haute parité plus.

Dans le même temps, les recherches ont démontré que plus de 90 pour cent des femmes qui ont donné naissance expriment le désir, au cours de la première année après l'accouchement, pour retarder la prochaine grossesse d'au moins deux ans ou d'éviter les grossesses futures tous ensemble. Offrant une femme services de planification familiale au cours de cette année critique lui permet la chance de nourrir correctement son nourrisson allaité, ainsi que de récupérer physiquement et sur le plan nutritionnel de sa grossesse. planification familiale postpartum (PFPP) aide à prévenir involontaires, grossesses rapprochées, et lors de la livraison dans le cadre d'une approche globale de la santé maternelle, néonatale et infantile, a le potentiel d'atteindre un grand nombre de femmes ayant des informations vitales et des services. La prévention des grossesses non désirées, à son tour,

Postpartum planification familiale

E2A, par son partenaire de base Management Sciences for Health, a mis en œuvre un programme complet PFPP aux quatre plus grands hôpitaux de la capitale du Cameroun de Yaoundé et 10 établissements de santé dans les districts ruraux Bafia et Mbalmayo. Le programme offre une gamme complète d'options de contraception pour les femmes, y compris les jeunes mères. Ce programme, qui a répondu à une demande du ministère de la Santé publique (MOPH) famille Division de la santé, a été mis en œuvre en partenariat avec le MOPH, et a offert des conseils de planification familiale volontaire et la fourniture d'une gamme de méthodes contraceptives en mettant l'accent sur les post-partum immédiat et prolongé se soucier.

A chaque établissement de santé, des conseils de planification familiale a été offert en quatre endroits:

  • Soin prénatal
  • salle d'accouchement
  • salle de vaccination
  • salle de planification familiale

Les méthodes sont maintenant disponibles à la fois la salle d'accouchement et dans la salle de planification familiale.

Le MOPH et E2A régulièrement effectué des visites de supervision à chaque site afin d' évaluer la capacité de chaque hôpital pour offrir les services par rapport à la norme minimale de soins et la qualité des services offerts. Dans le cadre de ce processus, des réunions de rétroaction post-surveillance ont eu lieu avec le MOPH, les fournisseurs et la gestion des hôpitaux afin de résoudre les questions en suspens.

E2A et le MOPH également proposé  le renforcement des capacités dans le conseil de planification familiale et de la fourniture , avec un accent particulier sur la fourniture de contraceptifs réversibles longue durée d'action au cours de la période post - partum immédiat. E2A a également tenu une formation supplémentaire sur la collecte et la communication des données , y compris le renforcement de la qualité des données concernant la fourniture de services PFPP, et procura des registres séparés pour les rapports à chaque hôpital. En Juin 2015, 20 membres du personnel des 4 hôpitaux ont assisté à une réunion sur l'harmonisation des données, où les animateurs de la délégation régionale de la santé publique a fait une présentation sur l'importance des données de haute qualité dans la région centrale. Les participants ont examiné tous les indicateurs et les registres, les défis identifiés à la collecte et la communication des données,

E2A adressé à la fois l' offre de et la demande de planification familiale chez les femmes et les jeunes dans les communautés desservies par projet maternités et les établissements de santé. Du côté de l' offre, E2A a travaillé avec le MOPH pour faire en sorte que les éléments de soutien sont en place comme des lignes directrices de formation, des aides à l' emploi pour les installations et les travailleurs communautaires et les systèmes d'information de gestion, et les équipes identifiées et orientées pour répondre à l'ensemble intégré de services.

Du côté de la demande, E2A / programme MSH formé mobilisateurs communautaires qui ont fourni des informations sur la planification familiale et faisaient référence aux quatre hôpitaux urbains et 10 établissements de santé en milieu rural pour les services. Le travail de mobilisation communautaire a été menée en partenariat avec l'organisation locale RENATA ( Réseau national des associations des Tantines ), un réseau existant d'associations de jeunes.

À travers les 14 installations, d'Octobre à Septembre ici à 2015 2016, 10,497 femmes ont reçu des conseils sur la planification familiale, y compris 936 adolescents 15-19 ans et 2.655 jeunes 20-24 ans. Au cours de cette même période, 3.431 femmes ont accepté une méthode de planification familiale, y compris 236 adolescents 15-19 ans et 794 jeunes femmes 20-24 ans. Près de la moitié (1658) de ces femmes ont accepté l'implant, Jadelle, ou un stérilet.

Population:28 million
Âge de la Population:43% en dessous de 15
Prévalence des Contraceptifs:23%
Taux de Fertilité du Pays:5.1%
La Source de Données:
PRB 2014 Fiche de Données Démographiques Mondiales

Publications Connexes

No items found